Chez toi en Lui

Art. 9

Le temps et l’éternité sont tous deux dans notre esprit, et ils seront en conflit jusqu’à ce que nous percevions le temps uniquement comme un moyen de regagner l’éternité. Nous ne pouvons pas faire cela aussi longtemps que nous croyons que des facteurs extérieurs à nous sont la cause de quoi que ce soit qui nous arrive.

Nous devons apprendre que le temps est uniquement à notre disposition, et que rien au monde ne peut nous enlever cette responsabilité.

Rappelons-nous que notre esprit établit tout ce qui nous arrive. Chaque réponse que nous faisons à tout ce que nous percevons dépend de nous, parce que notre esprit détermine la perception que nous en avons.

Nous ne connaissons pas nos créations pour la simple raison que notre esprit est divisé. Nous nous en souviendrons dès l’instant que nous le désirerons entièrement ; car si désirer entièrement, c’est créer, alors notre volonté aura dissipé la séparation, retournant notre esprit simultanément à notre Créateur et à nos créations. Il remplira son rôle si nous remplissons le nôtre, et ce qu’Il nous donnera en retour, c’est l’échange de la connaissance contre la perception. Rien n’est au-delà de Sa volonté pour nous. Signifions seulement notre volonté de nous souvenir de Lui, et voici ! Il nous donnera tout sur notre simple demande.

Quand nous attaquons, nous nous nions nous-mêmes. Nous nous enseignons explicitement que nous ne sommes pas ce que nous sommes. Notre déni de la réalité nous empêche d’accepter Son don, parce que nous avons accepté quelque chose d’autre à la place. Si nous comprenons que cela est toujours une attaque contre la vérité, et que la vérité est de Lui, nous comprendrons pourquoi cela est toujours apeurant. Si nous reconnaissons en outre que nous faisons partie de Lui, nous comprendrons pourquoi nous nous attaquons nous-mêmes en premier.

Toute attaque est une attaque contre Soi. Ce ne peut pas être autre chose. Découlant de notre propre décision de ne pas être ce que nous sommes, c’est une attaque contre notre identification. Ainsi c’est par l’attaque que nous la perdrons, parce que quand nous attaquons nous devons avoir oublié ce que nous sommes. Et si notre réalité et Sa réalité, quand nous attaquons nous ne nous souvenons pas de Lui. Ce n’est pas parce qu’Il a disparu, mais parce que nous choisissons activement de ne pas nous en souvenir.

Nous ne pourrions pas prendre une décision aussi insane si nous nous rendions compte des ravages qu’elle produit sur notre paix d’esprit. Nous la prenons uniquement parce que nous croyons encore qu’elle peut nous obtenir quelque chose que nous voulons. Il s’ensuit, donc, que nous voulons quelque chose d’autre que la paix d’esprit, mais nous n’avons pas considéré ce que cela doit être. Or le résultat logique de notre décision est parfaitement clair, pour peu que nous voulions le voir. En nous décidant contre notre réalité, nous nous sommes faits vigilants contre Lui. Et c’est cette vigilance qui nous fait craindre de nous souvenir de Lui.

A suivre…

A propos Nathalie Guillaume

Faciliter l'émergence de l'Homme Nouveau qui est en chacun de nous grâce au cheval.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.