La vision de l’Etre

Extrait choisi et simplifié du livre « Un Cours en miracles ». C’est un véritable outil d’enseignements spirituels fascinant. Ce livre m’accompagne depuis plus de 4 ans. J’applique la voie qu’il propose dans ma vie quotidienne. En espérant qu’il vous fasse autant de bien qu’à moi.

Article 22

L’ego essaie de nous enseigner comment gagner le monde entier et perdre notre âme. L’Esprit enseigne que nous ne pouvons pas perdre notre âme et qu’il n’y a rien à gagner dans le monde, car de lui-même, il ne profite pas.

Investir sans profit, c’est sûrement nous appauvrir, et les frais sont élevés. Cet investissement nous coûte la réalité du monde en nous niant la nôtre, et en retour il ne nous donne rien. Nous ne pouvons pas vendre notre âme, mais nous pouvons vendre la conscience que nous en avons. Nous ne pouvons pas percevoir nôtre âme, mais nous ne la connaîtrons pas tant que nous percevrons autre chose comme ayant plus de valeur.

Nous ne voulons pas le monde. La seule chose de valeur en lui, c’est n’importe quelle partie de lui que nous regardons avec amour. Cela lui donne la seule réalité qu’il n’aura jamais. Sa valeur n’est pas en lui-même, mais la nôtre est en nous. De même que la valeur de soi vient de l’extension de soi, de même la perception de la valeur de soi vient de l’extension de pensées aimantes vers l’extérieur. Rendons le monde réel pour nous-mêmes, car le monde réel est le don de l’Esprit, ainsi il nous appartient.

La correction est pour tous ceux qui ne peuvent pas voir. La mission de l’Esprit est d’ouvrir les yeux des aveugles, car Il connait qu’ils n’ont pas perdu leur vision mais qu’ils dorment simplement. Il voudrait les éveiller du sommeil de l’oubli au souvenir du Créateur. A ses yeux, la Filialité est parfaite. Et Il languit de partager Sa vision avec nous. L’éveil commence par notre investissement dans le monde réel, et par là nous apprendrons à réinvestir en nous-mêmes. Quand nous aurons vus ce monde réel, comme nous le ferons assurément, nous nous souviendrons de Nous. Or nous devons apprendre le coût du sommeil et refuser de le payer. Alors seulement nous déciderons de nous éveiller. Et alors le monde réel jaillira à notre vue.

L’amour à l’amour se transfère sans aucune interférence, car les deux ne font qu’un. Au fur et à mesure que nous percevrons de plus en plus d’éléments communs dans toutes les situations, le transfert de l’entraînement sous la direction de l’Esprit augmente et se généralise. Graduellement, nous apprendrons à l’appliquer à tous et à tout, car son applicabilité est universelle. Une fois que cela est accompli, la perception et la connaissance sont devenues tellement similaires qu’elles partagent l’unification des lois de la Création. Ce qui est un ne peut pas être perçu comme séparé, et le déni de la séparation est le rétablissement de la connaissance.

Nous ne pouvons pas voir l’invisible. Or si nous voyons les effets, nous reconnaissons qu’il doit être là. En percevant ce qu’il fait, nous reconnaissons son être. Et c’est à ce qu’il fait que nous apprendrons ce qu’il est. Nous ne pouvons pas voir nos forces, mais nous prendrons confiance en leur existence au fur et à mesure qu’elles nous permettront d’agir. Et les résultats de nos actions, nous pouvons les voir. L’Esprit est invisible, mais nous pouvons voir les résultats de Sa présence, et par eux nous apprendrons qu’Il est là. Ce qu’Il nous permet de faire n’est nettement pas de ce monde, car les miracles violent chaque loi de la réalité telle que ce monde en juge. Chaque loi du temps et de l’espace, de masse et d’ampleur, est transcendée, car ce que l’Esprit nous permet de faire est nettement au-delà de toutes ces lois. En percevant Ses résultats, nous comprendrons où Il doit être, et nous connaîtrons finalement ce qu’Il est. Aussi longtemps que nous croirons avoir d’autres fonctions, aussi longtemps nous avons besoin de correction. Car cette croyance est la destruction de la paix, un but qui est directement opposé au but de l’Esprit. Chacun dans le monde doit jouer son rôle dans sa rédemption, afin de reconnaître que le monde a été rédimé. Notre perception est le résultat de notre invitation, venant à nous comme nous l’avons fait venir. De qui voudrions-nous voir les manifestations ? De quelle présence voudrions-nous être convaincus? Nous croirons en ce que nous manifestons, et comme nous regardons au-dehors, ainsi nous verrons au-dedans. Il y a dans notre esprit deux façons de regarder le monde, et notre perception reflétera la direction que nous avons choisie.

A suivre…

A propos Nathalie Guillaume

Faciliter l'émergence de l'Homme Nouveau qui est en chacun de nous grâce au cheval.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.