Le nuage de culpabilité

Extrait choisi et simplifié du livre « Un Cours en miracles ». C’est un véritable outil d’enseignements spirituels fascinant. Ce livre m’accompagne depuis plus de 4 ans. J’applique la voie qu’il propose dans ma vie quotidienne. En espérant qu’il vous fasse autant de bien qu’à moi.

Article 31

Les coupables condamnent toujours, et l’ayant fait ils condamneront encore, liant le futur au passé selon la loi de l’ego.

La fidélité à cette loi ne laisse entrer aucune lumière, car cela exige d’être fidèle aux ténèbres et interdit l’éveil. Les lois de l’ego sont strictes et les infractions sont sévèrement punies. Par conséquent, ne prêtons pas obéissance à ses lois, car ce sont les lois de la punition. Et ceux qui les suivent, croient qu’ils sont coupables, ainsi ils doivent condamner.

L’ego récompense la fidélité envers lui par la douleur, car la foi en lui est douleur. La foi fait la puissance de la croyance, et sa récompense est déterminée par ce en quoi elle est investie. La foi est toujours donnée à ce qui est notre trésor, et ce qui est notre trésor nous est rendu. Le monde ne peut nous donner que ce que nous lui avons donné, car n’étant que notre propre projection, il n’a pas de signification à part de ce que nous avons trouvé en lui et en quoi nous avons mis notre foi. Soyons fidèles aux ténèbres et nous ne verrons pas, parce que notre foi sera récompensée comme nous l’avons donnée. Nous accepterons notre trésor, et si nous mettons notre foi dans le passé, notre futur sera pareil. Tout ce qui nous est cher, nous pensons qu’il est à nous. Par le pouvoir que nous avons d’estimer, il en est ainsi.

La culpabilité est toujours dans notre esprit, qui s’est condamné lui-même. Ne la projetons pas, car tant que nous le faisons elle ne peut être défaite. La culpabilité nous rend aveugle, car tant que nous voyons en nous la moindre tâche de culpabilité, nous ne voyons pas la lumière. Nous jetons sur le monde un voile de ténèbres et nous ne pouvons pas le voir parce que nous ne pouvons pas regarder en-dedans. Nous avons peur de ce que nous y verrions, mais cela n’est pas là. La chose que nous craignons a disparu. Si nous regardions au-dedans, nous ne verrons que le pardon, rayonnant de quiétude et de paix.

N’ayons pas peur de regarder au-dedans. L’ego nous dit que tout est noir de culpabilité au-dedans de nous, et il nous enjoint de ne pas regarder. Il nous enjoint plutôt de regarder nos frères et de voir la culpabilité en eux. Or cela nous ne pouvons le faire sans demeurer aveugle. Au-dedans de nous n’est pas ce que nous croyons qu’il y a là, et ce en quoi nous mettons notre foi. Au-dedans de nous est le saint signe de la foi parfaite que notre Créateur a en nous. Nous pouvons nier Sa connaissance, mais nous ne pouvons pas la changer. Regardons donc la lumière qu’Il a placée au-dedans de nous, et apprenons que ce que nous craignions qu’il y ait là, a été remplacé par l’amour.

A suivre…

A propos Nathalie Guillaume

Faciliter l'émergence de l'Homme Nouveau qui est en chacun de nous grâce au cheval.

2 réponses

  1. Ysée Dunand

    Bonjour et merci de partager ce message essentiel du cours en miracles. Toutefois je déplore la traduction qui est mauvaise et qui malheureusement rend le texte difficile à comprendre. Bien cordialement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.