La récompense de l’enseignement

Extrait choisi et simplifié du livre « Un Cours en miracles ». C’est un véritable outil d’enseignements spirituels fascinant. Ce livre m’accompagne depuis plus de 4 ans. J’applique la voie qu’il propose dans ma vie quotidienne. En espérant qu’il vous fasse autant de bien qu’à moi.

Article 51

Nous avons déjà appris que chacun enseigne, et enseigne tout le temps. Il se peut que nous ayons bien enseigné mais que nous n’ayons pas encore appris comment accepter le réconfort de notre enseignement.

Si nous pouvons bien considérer ce que nous avons enseigné, et combien cela est étranger à ce que nous pensions connaitre, nous serons forcés de nous rendre compte que notre enseignant venait d’au-delà de notre système de pensée. Il a dû Se baser sur un système de pensée très différent, et un système qui n’a rien de commun avec le nôtre. Car il est certain que ce qu’Il a enseigné, et ce que nous avons enseigné par Lui, n’a rien en commun avec ce que nous enseignions  avant qu’Il ne vienne. Et les résultats ont été d’apporter la paix où était la douleur, et la souffrance a disparu pour être remplacée par la joie.

Il est impossible d’enseigner avec succès sans la moindre conviction, et il est également impossible que la conviction soit à l’extérieur de notre soi. Nous n’aurions jamais pu enseigner la liberté à moins de croire en elle. Et ce doit être que ce que nous enseignions, vient de notre Soi. Or ce Soi, il est clair que nous ne Le connaissons pas ; et nous ne Le reconnaissons pas, bien qu’Il fonctionne. Ce qui fonctionne doit être là. Et c’est qu’en niant ce qu’Il a fait que nous pourrions nier Sa présence. 

Ceci est un cours sur la façon d’apprendre à nous connaitre nous-mêmes. Nous allons commencer à apprendre, et nous apprendrons à la mesure de notre enseignement. Nous avons choisi cela par notre propre désir d’enseigner. Bien que nous ayons semblé en souffrir, la joie d’enseigner sera nôtre. Car la joie d’enseigner est dans l’apprenant, qui l’offre avec gratitude à l’enseignant et la partage avec lui. Tout en apprenant, notre gratitude envers notre Soi, Qui nous enseigne ce qu’Il est, grandira et nous aidera à Lui rendre honneur. Et nous apprendrons Son pouvoir, Sa force et Sa pureté, et nous L’aimerons Comme L’aime Son Créateur. Il n’y a ni limite ni fin, et il n’est rien en Lui qui ne soit parfait et éternel. Tout cela est nous, et rien en dehors de cela n’est nous. 

Tôt ou tard, chacun doit jeter un pont sur le fossé qu’il imagine exister entre ses soi. Chacun construit ce pont, qui le porte par-delà le fossé dès l’instant où il est désireux de faire un petit effort pour le franchir. Ses petits efforts sont puissamment complétés par la force du Ciel et par la volonté unie de tous ceux qui font du Ciel ce qu’il est, étant joint en lui. Ainsi celui qui voudrait traverser est littéralement transporté de l’autre côté.

Notre pont est bâti plus solidement que nous le pensons, et notre pied y est fermement planté. N’ayons pas peur que l’attraction de ceux qui se tiennent de l’autre côté et qui nous attendent, ne nous tire pas jusqu’à eux en toute sécurité. Car nous viendrons là où nous voudrions être, et où notre Soi nous attend.

A propos Nathalie Guillaume

Facilitatrice de vie Accompagnement en médiation assisté par le cheval Arrêtons de lutter et entrons dans une dynamique de résilience pour se construire autrement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.