Le pont vers le monde réel

Extrait choisi et simplifié du livre « Un Cours en miracles ». C’est un véritable outil d’enseignements spirituels fascinant. Ce livre m’accompagne depuis plus de 4 ans. J’applique la voie qu’il propose dans ma vie quotidienne. En espérant qu’il vous fasse autant de bien qu’à moi.

Article 53

Nous voyons le monde que  nous estimons. De ce côté-ci du pont, nous voyons le monde des corps séparés, cherchant à se joindre les uns aux autres en des unions séparés, et à devenir un en perdant.

Si une seule de ces unions était faite dans une foi parfaite, l’univers y entrerait. Or la relation particulière que cherche l’ego n’inclut même pas un seul individu entier. L’ego ne veut qu’une partie de lui et ne voit que cette partie et rien d’autre.

De l’autre côté du pont, c’est tellement différent ! Pendant un certain temps le corps est encore vu, mais pas exclusivement, comme il est vu ici. La petite étincelle qui tient en elle-même les Grands Rayons  est aussi visible, et cette étincelle ne peut pas être longtemps limitée à la petitesse. Une fois que nous aurons traversés le pont, la valeur du corps aura tellement diminué à nos yeux que nous ne verrons plus du tout le besoin de la magnifier. Car nous nous rendrons compte que la seule valeur qu’ait le corps est de nous permettre d’amener nos frères avec nous jusqu’au pont, pour y être délivrés ensemble.

Le pont lui-même n’est rien de plus qu’une transition dans la façon de voir la réalité. Dans la transition, il y a une période de confusion durant laquelle il se peut qu’un sentiment de réelle désorientation se produise. Mais ne craignons pas, car cela signifie seulement que nous avons été désireux de lâcher prise du cadre de référence distordu qui semblait assurer la cohésion de notre monde.

Ne craignons pas d’être brusquement soulevé et précipité dans la réalité. Le temps est bon, et si nous l’utilisons au profit de la réalité, il suivra doucement notre rythme pendant la transition. Il y a urgence uniquement à dégager notre esprit de sa position fixe ici. Cela ne nous laissera pas sans demeure ni sans cadre de référence. La période de désorientation, qui précède la transition proprement dite, est bien plus courte que le temps qu’il a fallu pour fixer notre esprit si fermement sur les illusions. Tout retard nous blessera maintenant plus qu’avant, pour la seule raison que nous nous rendons compte que c’est un retard, et que l’évasion hors de la douleur est réellement possible.

Réjouissons-nous d’avoir échappé aux simulacres de salut que l’ego nous offrait, et ne  revenons pas avec nostalgie sur la parodie qu’il a faite de nos relations. Personne maintenant n’a besoin de souffrir, car nous sommes rendus trop loin pour céder à l’illusion de beauté de la culpabilité. Et soyons reconnaissants de ce qu’il y a une place où la vérité et la beauté nous attendent.

La nouvelle perspective que nous gagnerons à traverser le pont sera de comprendre où est le Ciel. De ce côté-ci, il semble être à l’extérieur et par-delà le pont. Or en traversant pour nous joindre à lui, c’est lui qui se joint à nous, et devient un avec nous. Alors nous penserons, étonnés et ravis, que pour tout cela nous avons renoncé à rien !

L’Esprit ne demande notre aide qu’en ce petit peu : Chaque fois que nos pensées s’égarent vers une relation particulière qui nous attire encore, entrons avec Lui dans un instant de paix et là, laissons-Le nous délivrer. Il a seulement besoin de notre désir de partager Son point de vue pour nous le donner complètement. Et notre désir n’a pas besoin d’être complet parce que le Sien est parfait.

A propos Nathalie Guillaume

Facilitatrice de vie Accompagnement en médiation assisté par le cheval Arrêtons de lutter et entrons dans une dynamique de résilience pour se construire autrement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.